KYOSHO MiniTZ 06 (pas tout à fait d'origine ...)

Tous les sujets concernant les modèles piste 2WD Kyosho
Répondre
Avatar du membre
kuruma
Membre
Messages : 1066
Enregistré le : jeu. 26 févr. 2009 07:43
Localisation : Rhône Alpes
Contact :

KYOSHO MiniTZ 06 (pas tout à fait d'origine ...)

Message par kuruma » dim. 3 mai 2020 16:52

Bonjour,

Cela faisait un sacré bout de temps que je n'avais pas ouvert de sujet de présentation de modèle.
On reprend les bonnes habitudes avec la présentation d'un anachronisme, un proto sur base de MiniTZ06

Je ne sais pas si vous connaissez la MiniTZ06, mais pour faire rapide c'était une auto basée sur l'échelle 1/12 et déclinée en deux variantes : L'une piste et l'autre tout terrain. Les modèles pistes ont arborés de jolies carrosserie (Mini Cooper; Renault 5 Turbo; Fiat X1/9).
Modèle KYOSHO, uniquement décliné en thermique et qui fût importé, au début des année 80, dans nos lointaines contrés par GRAUPNER.

Parlons technique:

- Au global
La conception est assez sommaire et se devait d'être économique, pour preuve l'utilisation d'un châssis en plastique par la firme Japonaise (non-présent sur mon modèle, sans doute brisé en deux par un trop grand élan d'optimisme de l'ancien propriétaire gâchette en mains :P ).

Sur la boite de l'époque était écrit "Realistic engine sounds with smoke !" :smoke: Tout était dit, ce modèle s'adressait sans nul doute aux novices et avait pour vocation de convertir des néophytes au modélisme RC.

Stricte propulsion, le châssis est totalement dépourvu d'un quelconque amortissement. Kyosho eu alors gage de la flexibilité du plastique et se dire que cette élasticité eut été bien suffisante pour absorber les imperfections du sol :P
Le train avant est dépourvu de réglage et l'équipement est minimaliste. Une planche échelle 1/12 pour modéliste d'époque au portefeuille peu garni dirais-je même :ange:

- Transmission et motorisation
Le moteur et la transmission sont logés dans un pod en aluminium moulé. Assez inédit comme solution; économique, mais peu pratique à l'usage. Le facteur de rentabilité avait-il prit le pas sur la praticité ? Ce pod intègre le guidage de l'arbre de transmission par l’intermédiaire de bagues en bronze emmanchées dans leur paliers respectifs. La subtilité ne s'arrête pas là car cette pièce moulée en aluminium fait aussi office de résonateur ! Je dois admettre que c'est la première fois que je vois cela. Les gaz d'échappement sont récupérés en sortie de collecteur et sont emmenés, via une grosse durite en silicone dans un caisson étanche à l'arrière du pod. Le caisson fait alors office de chambre de résonance (le résonateur quoi). A l’extrémité de cette chambre se trouve une sortie d'échappement réaliste, le tout est finalement réalisé d'une seule.
Une chose est indubitable, il est difficile de s'afférer sur la motorisation avec ces cloisons montantes de part et d'autres du pod !

La motorisation, parlons en tiens. La MiniTZ 06 est motorisée par un petit bouilleur de 0.98 cc (oui vous avez bien lu, moins d'un centimètre-cube !) Le 06 de MiniTZ 06 indique la cylindrée du moteur : 06 pour 0.06 cubic inch; soit exactement 0.98322384 centimètre-cube.
Une minuscule culasse surplombe le tout pour refroidir les ardeurs de cette noble motorisation :-D
Le carburateur à tiroir possède tous les réglages courants que le modéliste amateur pouvait réclamer à l'époque. Carburateur qui s'avère être assez qualitatif, un excellent point quand on sait que les réglages de carburations peuvent être un enfer sans nom lorsqu'on est face à du matériel bas de gamme.

Le freinage enfin est des plus simple et bien en phase avec la philosophie de ce modèle. A l'image des solutions utilisées sur certains illustres modèles, le freinage de la MiniTZ 06 se contente d'une mâchoire (levier) venant frotter sur le diamètre extérieur de la cloche d'embrayage. Dois-je rappeler que la dite cloche est en nylon :ange:
Les freinages tardifs ne devaient pas être son fort :lol: !

Passons à la transmission qui se contente d'une simple cascade de pignons en nylon blanc. Point ici de différentiel, c'est une auto d'homme, vive et difficile à piloter; dont seuls les pilotes experts, que dis-je, les têtes brûlées les plus téméraires pourraient en tirer toute la quintessence :-o Oula, calmons nos ardeurs moussaillon, je m'emporte un peu, remettons nos pieds sur terre :ange:
Soyons pragmatique, KYOSHO n'a tout simplement pas monté de différentiel car à l'époque ce n'était pas une obligation, j'entends par là que ce n'était pas rédhibitoire au sens premier du terme si le modèle n'en était pas pourvu.
Comme je le disais plus haut, la transmission n'utilise ici que du nylon blanc, même la cloche d'embrayage est réalisée dans ce matériau. C'est assez inédit pour le souligner ! En dehors de çà, rien de transcendantal. La cloche entraîne un pignon satellite qui lui engraine sur la couronne de l'axe arrière. Le pignon satellite s'ajuste en hauteur pour permettre d'affiner le jeu de l’engrènement et peut être même qu'il ait existé des pignons satellites avec plus ou moins de dents afin de modifier le rapport de transmission (si quelqu'un sait qu'il n'hésite pas à nous le faire savoir :merci: )

Dernière exubérance de ce modèle : le démarrage moteur. A l'époque où bon nombre d'autos se démarraient soit au banc, soit à la roue de vélo (oui - oui c'est vrai) il n'en était point sur la MiniTZ 06. Pourquoi :x ? Car il n'y avait pas de place pardi :lol: :lol:
Et oui, point de lanceur; pas d'accès au dessus ou sous le volant moteur afin de l’entraîner. Une plaie à démarrer ? Pas tant que çà car il suffisait de lancer le tout en faisant directement tourner les roues arrières (dans la bon sens, de grâce !). Un prétexte alors pour mieux roder son moteur et moins peiner à le démarrer (Un moteur bien roder démarrera toujours plus simplement qu'un moteur mal traité à ses débuts).

Trêves de blabla, quelques photos de mon modèle (il n'est pas d'origine, comme je l’écrivais plus haut). Il va subir quelques modifications (châssis alu; platine radio alu ou laiton; visserie full laiton; polissage culasse et bien entendu nettoyage intégral et finition au line tape de la carrosserie).
Le châssis d'origine a été remplacé par l'ancien propriétaire par un modèle maison en époxy (le mélange nitrométhane / plastique et sans doute une grande part d'excès d'optimisme au pilotage de l'ancien proprio ont du sonner le glas du châssis d'origine en ronce de pétrole :lol: ).

Carrosserie de Porsche 935:
Image

Image


Vue générale:
Image

Image

Image

Image

Image


Le fameux pod qui regroupe motorisation, transmission et chambre de résonance échappement:
Image

Image

Image

Le train avant, minimaliste:
Image


Allez, pour finir, voici quelques caractéristiques de la MiniTZ06 de piste:
Longueur : 355 mm
Largeur : 180 mm
Empattement : 203 mm
Pneus avants : Ø50x20mm
Pneus arrières : Ø55x30mm
Rapport de transmission : 5:1

Pour les courageux ayant tout lu, bravo.
La suite au prochain numéro :priere:

Avatar du membre
juleo68
Modérateur
Messages : 3382
Enregistré le : sam. 4 déc. 2010 21:11
Localisation : Choucrouteland (68)

Re: KYOSHO MiniTZ 06 (pas tout à fait d'origine ...)

Message par juleo68 » dim. 3 mai 2020 18:54

Sympa le chassis, du coup, c'est une 1/12e...?
On ne dirait pas une réservoir de Burns?
:top:
La violence est le dernier refuge de l'incompétence...Isaac Asimov.

Avatar du membre
Jef43
Membre
Messages : 1560
Enregistré le : jeu. 1 mars 2018 08:40
Localisation : Saint-Genest-Lerpt

Re: KYOSHO MiniTZ 06 (pas tout à fait d'origine ...)

Message par Jef43 » dim. 3 mai 2020 22:58

Ah c’est top ce petit châssis, j’adore la sortie d’échappement ^^

Ça doit être quelque chose en comportement routier en tout cas :o
:tam: TA02XSW Porsche 934 RSR Black Edition Manobet
:tam: TA02 à convertir TA02XSW Porsche 934 RSR Vaillant
Thunder Tiger TS4-N
:tam: TT02 Lancia Delta Intégrale
Robbe Comt’esse
:tam: FF01 Alfa Romeo Giulietta
Traxxas TRX4 Defender
:kyosho: Javelin

Avatar du membre
kuruma
Membre
Messages : 1066
Enregistré le : jeu. 26 févr. 2009 07:43
Localisation : Rhône Alpes
Contact :

Re: KYOSHO MiniTZ 06 (pas tout à fait d'origine ...)

Message par kuruma » sam. 9 mai 2020 23:36

juleo68 a écrit :
dim. 3 mai 2020 18:54
Sympa le chassis, du coup, c'est une 1/12e...?
On ne dirait pas une réservoir de Burns?
:top:
Hello, :salut:
Merci, oui en effet, c'est du 1/12
Ce réservoir a été utilisé sur quelques modèles Kyosho. Il était effectivement sur les tous premiers Burns (par la suite le TT nippon s'est vu gratifier d'un réservoir avec bouchon à ouverture rapide) :)
Jef43 a écrit :
dim. 3 mai 2020 22:58
Ah c’est top ce petit châssis, j’adore la sortie d’échappement ^^

Ça doit être quelque chose en comportement routier en tout cas :o
Merci :top:
Assez atypique n'est-ce pas ? C'est cette originalité qui m'a attiré sur ce modèle.
Pour le pilotage, je ne saurais dire, néanmoins l'architecture nécessite de rouler sur un billard, sous peine de ne faire que sautiller :ange:

Répondre